Haut de page

Logo préfècture région

 Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte
Aménagement Urbanisme

Contenu

Potentiel d’urbanisation autours des transports collectifs

partager sur facebook partager sur twitter
5 février 2013

Contexte

Parmi les objectifs importants portés par la loi valant engagement national pour l’environnement, la maîtrise de la consommation d’espace revient de manière transversale, tant parce qu’elle préserve les milieux naturels ou agricoles que parce qu’elle permet de construire plus facilement une offre de services de proximité. La réduction des gaz à effets de serre est quant à elle au cœur de la démarche et donc de la loi du 3 aout 2009.
Les transports collectifs, en particulier les transports collectifs structurants sont des services souvent longs et coûteux à mettre en œuvre. Il apparaît donc logique de tenter de développer l’urbanisation le plus près possible des réseaux existants pour limiter la création de nouveaux services ou infrastructures. C’est d’ailleurs un sujet abordé dans le diagnostic foncier en Haute-Normandie (Thème 7).
Afin d’aller plus loin, d’évaluer concrètement les capacités offertes dans ces secteurs, la DREAL Haute-Normandie, en partenariat avec les DDTM de l’Eure et de Seine-Maritime a demandé au CETE Normandie-Centre de proposer des méthodes d’évaluation du potentiel de développement dans ces secteurs et de les tester sur quelques exemples.

Déroulé de l’étude

Après avoir travaillé sur une typologie des gares haut-normandes qui a permis d’en choisir plusieurs types différents pour effectuer les tests, le CETE Normandie-Centre a mené un travail de croisement des informations disponibles dans les abords des gares pour estimer le volume foncier maximal disponible et en déduire des capacités de logements ou d’activités.
L’exercice a été conduit en intégrant des perspectives à court terme (respect des documents d’urbanisme en vigueur) et à plus long terme (possibilités de faire évoluer les documents). Il a permis de vérifier la capacité pour les services de conduire cet exercice dans des conditions raisonnables de coût et de délai. Il met en avant de très grandes capacités théoriques d’accueil qui peuvent interpeller les pratiques habituelles de l’aménagement.
Ce résultat positif impliquerait sans doute pour être exploité réellement la mise en place d’une planification intercommunale solidaire entre les territoires et qui associe pleinement les autorités organisatrices de transports.

Produits de l’étude

Poursuite des travaux

Ces résultats et méthodes sont librement mis à la disposition de tous pour être testés sur les futurs territoires de projet. Les collectivités qui élaborent un document d’urbanisme et se sentent concernées peuvent également, si elles le souhaitent, contacter les DDTM pour en savoir plus et conduire une analyse partenariale sur leur territoire.

Pied de page

Site mis à jour le 22 octobre
Plan du siteInfos légalesContacts  | AuthentificationFlux RSS